QUENTIN GERMAIN

Diplômé des Beaux-Arts de Paris, cet artiste de 34 ans, a grandi et vécu une partie de sa vie à l’étranger, notamment au Brésil, au Liban, en ex-Yougoslavie et en Chine, où il a étudié à l’Académie Centrale des Beaux-Arts de Pékin. 

Fasciné par l’archéologie et le romantisme allemand, il est empreint de l’esthétique du sublime perpétué dans le travail de Gerhard Richter ou d’Anselm Kiefer, des peintres qui l’ont grandement influencé. Le cinéma, de David Lynch à James Cameron, tout comme l’imagerie scientifique, sont d’autres sources d’inspiration essentielles, où l’homme est totalement absent mais néanmoins perceptible par ses empreintes.

Depuis 2018 il développe le récit d’un monde mouvant et obscur, entre ruine et genèse, au travers d’une série de peintures, de sculptures et de vidéos d’animation.

Four Gallows, Oil on steel, 40×60 cm, 2019

The Fence, oil on steel, 35×50 cm, 2018

The City, oil on steel, 100×160 cm, 2019