Juliette minchin

Artiste parisienne de 29 ans, diplômée de l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs en scénographie, et des Beaux-Arts de Paris, elle met en scène ses œuvres en travaillant la matière, la lumière, la dimension olfactive et le son. Dans chacune d’elles, elle explore principalement les concepts liés à la transformation et au temps qui passe. Présentées sous différents états, elles jouent alors sur une ambiguïté essentielle : naissance de la matière ou disparition de la forme, ici, le début et la fin se confondent. L’emploi de matériaux naturels (terre, cire ou liquide) confère à ses sculptures une dimension indéniablement organique, dont la surface est proche dans son aspect de la peau. 

La cire occupe aujourd’hui la place centrale de son travail: réactivée à l’infini, la même cire est utilisée et refondue pour des pièces successives comme une âme quitterait un corps pour un autre.

Elle exposera en juillet au côté d’Anish Kapoor, Bill Viola, Jenny Holzer lors de la Biennale Hoop en Hollande.

« La veillée au Candélou », 200x200x220 cm, 2019

« Vestibule », Cire et acier, 100x50x160 cm, 2021

« Oculus », cire et acier patiné, 77×54 cm, 2021